Thianga: Autour du puits.

Dans le village de Thianga comme dans l’ensemble des villages de la Communauté Rurale de Baba Garage, le puits est le lieu de rencontre des villageois. Lieu incontournable où les nouvelles arrivent et se transmettent. Lieu où les hommes et les bêtes viennent s’approvisionner en eau quotidiennement. Ce lieu magique est la plupart du temps pratiqué par les femmes à qui la corvée d’eau a été confiée. Les hommes chargés du bétail doivent aussi accomplir la lourde tache du puisage. Plus le troupeau est important, plus la tache quotidienne est lourde.

Si le puits joue un rôle social, tout le monde s’accorde à dire que cette obligation quotidienne est source de fatigue et de perte de temps . Temps que l’on pourrait consacrer à des taches plus valorisantes, plus utiles à la famille ou à chaque individu tout simplement.

Courant juillet 2010, le village de Thianga sera approvisionné en eau par le réseau communautaire. Ce confort tant souhaité permettra de soulager nombre de personnes et d’arroser l ‘espace de maraichage dont nous avons appuyé la mise en place.

Et le coté social me direz-vous, l’échange autour du puits  ?

Un puits ne s’abandonne jamais tant qu’il a de l’eau. La précaution élémentaire en cas de dysfonctionnement du réseau est de le conserver en activité pour ne pas laisser croupir l’eau. La population continuera donc de le faire vivre mais juste pour le plaisir  et parfois aussi pour l’économie (le puits n’a pas de compteur). Et pour la convivialité, le puits et surtout le « Jardin » joueront encore ce rôle.

  1. admin dit :

    Dommage, j’ai toujours entendu dire qu’on ne laissait pas pourrir un puits, on ne sait jamais…une très modeste activité suffit à ne pas le perdre sur le plan sanitaire. baba garage doit avoir d’autre mœurs. A bientôt il faudra que je récupère les sacs, mais je ne suis pas très dispo en ce moment.
    J*

line
footer
Tous droits réservés | JappalMaJapp.org 2009 | Site crée par linkble