Le froid attendu en vain à Baba Garage.

Baba Garage le 14 février 2010.

Il avait beaucoup plu cette année et les populations attendaient avec joie le froid entre décembre et mars mais surprise, le climat a choisi de se faire chaud, chaud et chaud surtout en ce début février où les vents de sable violents se le disputaient avec une forte chaleur faisant revoir chez les savants du climat leur copie.

Certes le Baol (région de Diourbel) est en zone semi aride avec un climat peu clément mais Baba Garage croyait profiter de sa proximité avec la côte atlantique voisine pour se rafraichir. Mais, hélas,, les journées sont chaudes et le froid n’atténue les rayons de soleil que vers 17 heures, plongeant la cité dans un climat plus abordable.

Heureusement que les services de la SENELEC, la Société distribuant l’énergie se sont nettement améliorés éloignant du coup le spectre d’une atmosphère noire et chaude comme lors de l’été passé.

Pour l’heure, les campagnes continuent à se vider de ses habitants plus prompts à l’exode rural qu’à endurer leur sort. Et c’est heureux de noter les projets initiés par les partenaires surtout français qui veulent retenir les jeunes en zone rurale. Les périmètres maraichers et arboricoles, les Centres de formation se créent de plus en plus afin de sortir la localité de sa pauvreté ambiante. Et le retour des pluies en 2008 et en 2009 est perçu comme un bon signe pour Baba Garage, pour ses environs et pour le Sénégal.

Malick Ganila NDIAYE

line
footer
Tous droits réservés | JappalMaJapp.org 2009 | Site crée par linkble