De la ménagère à l’arboricultrice.

Il n’y a pas encore longtemps la femme rurale était occupée entre les travaux des champs pendant l’hivernage, la préparation des repas, la recherche de bois, le linge familial, la corvée d’eau et la surveillance des enfants. Elle était la première à se lever et la dernière à se coucher.

Après les indépendances, des tentatives d’organisation sont notées. La surveillance et les ministères en charge des femmes ont eu à les appuyer.

Aujourd’hui, avec la politique d’allégement des travaux de la femme, celle ci a plus de temps libre et c’est heureux que certaines l’utilisent pour engranger des ressources pour la famille.

Parmi les activités il y a le maraichage et l’arboriculture et les femmes s’y donnent à cœur joie. De Grand Ndia à Kewré elles sont nombreuses à les pratiquer. le panier de la ménagère ne s’en portera que mieux

Malick village agricole de Grand Ndia – Coordonnateur et Correspondant local.

line
footer
Tous droits réservés | JappalMaJapp.org 2009 | Site crée par linkble